Tolosa

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique  La cité gauloise s'étendait sans doute entre Pech-David, la Garonne et le Sauzat. Le centre de cette ville antique correspondait aux quartiers du Pont-Neuf et de la Daurade. Cet endroit devait  être à l'origine le port gaulois de Vieille-Toulouse. Le premier noyau de la ville semble avoir été vers la place du Salin, des deux côtés du chemin qui devint plus tard la grande voie romaine des deux Narbonnaises. L'agglomération s'est étendue sans cesse vers le nord et vers l'est, retenue à  l'ouest par la Garonne mais a été bloquée vers le sud par la présence de vastes marécages.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Au milieu du 1er siècle de notre ère, une enceinte longue de trois kilomètres fut bâtie afin de souligner la prospérité de la nouvelle colonie romaine. Elle encerclait la ville et s'ouvrait sur la Garonne. La pierre de construction fut acheminée depuis les Pyrénées : les moellons de l'enceinte proviennent des carrières de calcaire antiques de Belbèze en Comminges distantes de 70 kilomètres environ.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique C'est d'ailleurs, sous la domination romaine, une cité opulente, dotée de théâtres, de temples, d'un réseau d'égouts moderne.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Tolosa s'organise autour d'un urbanisme typiquement romain : un centre (le forum) où se croisent cardo et decumanus (les deux axes principaux de circulation à  larges voies), qui est le centre politique  et religieux (capitole) de la ville ; des monuments urbains de pierre (amphithéâtre, cirque, thermes, temples...).

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Pour compléter cette partie, se reporter au plan interactif de la cité.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Tolosa était au IVe siècle, grâce à sa liaison routière avec la Méditerranée, la Via Aquitania, la troisième ville de Gaule, après Trèves et Arles et quatrième cité de l'Empire d'Occident. Ausone indiquait aussi qu'elle tenait le quinzième rang parmi les villes de l'Empire. Des voies romaines reliaient Tolosa à d'autres villes : Tarbes, Dax, Agen, Martres, Saint-Bertrand-de-Comminges.  

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Voir la page consacrée aux routes. 

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Tolosa connaît une forte progression démographique, il y a entre 20 000 et 25 000 habitants, ce qui en fait à égalité avec Bordeaux la seconde plus importante cité de la Narbonnaise. Théâtres, temples, écoles et égouts firent de Toulouse une cité moderne et docile, toujours au centre d'un commerce régional.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Tolosa devient une centre de loisir (thermes, théâtres) et de diffusion du culte impérial (temple capitolin).Comme dans d'autres villes, le théâtre s'élève non loin du centre, alors que l'amphithéâtre est rejeté à la périphérie (amphithéâtre de Purpan).

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique La conquête romaine a su s'appuyer sur les anciennes aristocraties gauloises de Tolosa pour durer. Les élites tolosates  prennent des noms romains et s'intègrent à l'administration de l'Empire, avec la recherche de promotion sociale et politique.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Ralliée à la vie romaine, Tolosa vers 70 avant notre ère, était un poste militaire avancé et trouvant son compte dans la paix imposée par la domination romaine, la cité refusa d'aider Vercingétorix.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique L'influence de la conquête romaine fut importante : un capitole dédié à Jupiter, un édifice de Pallas, etc. L'ère antique de Toulouse est donc une période prospère, tant au plan économique qu'au plan de la croissance de la population. Le peu de témoignages existants décrivent une vie paisible, dans une ville riche et fidèle à Rome.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Cependant, la pax romana s'effrite dans l'ensemble de la Gaule au milieu du troisième siècle, avec notamment la progression d'une nouvelle religion dans l'Empire, le Christianisme, et qui est marquée à Tolosa par la mort de l'évêque Saturnin vers 250.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Par la suite, les invasions barbares feront s'écrouler l'Empire d'Occident et Tolosa deviendra la capitale du royaume des Wisigoths pour environ un siècle.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Les artisans de Tolosa produisaient les objets de la vie quotidienne : lampes à huile, poteries, vaisselles, céramiques, bijoux, clés, outils, épingles à cheveux.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Au Musée Saint-Raymond à Toulouse, l'on peut voir des tegulae, ainsi que des gaffes de mariniers, des clous de charpente de bateau, des moules, poteries et amphores à huile, des moulins à farine, des mosaïques et des marbres.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique L'exploitation minière est importante dans la région : à Milhas, mais aussi des carrières de calcaire antiques à Belbèze et à Roquefort-sur-Garonne et des carrières de marbre de Saint-Béat.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Au premier siècle avant notre ère, la richesse de Tolosa est principalement due au commerce du vin italien. Le sous-sol contient beaucoup de morceaux d'amphores. C'est le vin venu d'Italie, transitant par Narbonne qui est la source de cette prospérité. La part la plus importante de vin était consommée à Tolosa non seulement par les Tolosates mais aussi par les garnisons romaines et les romains. Une partie de ce vin était expédiée autour de Tolosa et en Aquitaine. C'était un important marché agricole (blé, fromage, vin). C'est au sujet de la taxe (portorium) établie sur les vins romains vendus à Toulouse qu'eut lieu  un procès vers 73 avant notre ère : les Toulousains reprochaient cette taxation au propréteur (gouverneur) de la Narbonnaise, Fonteius, qui était défendu par Cicéron.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique D'autres produits transitaient par Tolosa, de la vaisselle notamment. La vente de produits agricoles et d'esclaves rendait possible le commerce de ces biens importés. 

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique L'importance de Tolosa était beaucoup plus économique que militaire. Ce fait est consolidé par  l'édit de Caracalla  en 212 :  tous les hommes libres de l'empire sont citoyens romains. Cela favorise l'essor d'une classe de riches industriels et commerçants. Tolosa, centre commercial, une ville étape mais aussi un centre intellectuel.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Hormis le commerce, le renom de Tolosa provient de son activité universitaire. Comme à Narbonne et à Autun, le grec et le latin y sont enseignés. Les Tolosates, de riches familles, reçoivent une éducation identique à celle que reçoivent les Romains. Certains d'entre eux sillonnent le monde romain. Le plus célèbre est Marcus Antonius Primus, sénateur d'origine toulousaine, qui se distingue, en se voyant affecté au commandement d'une légion. C'est le vainqueur de Crémone et il prend Rome le 20 décembre 69 avant notre ère, dans la lutte opposant Vitellius et Vespasien.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Tolosa devient le centre d'une civilisation urbaine de la rhétorique (écoles municipales), l'activité universitaire de Tolosa perdure jusqu'au VIe siècle

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Tolosa est administrée par quatre magistrats municipaux, quattuorviri, et un petit sénat, curia, dont la compétence s'exerce sur tout le territoire de la cité, dépassant ainsi largement le cadre de la ville. Une oligarchie de colons romains appliquèrent le modèle administratif de Rome, non seulement sur la ville de Toulouse, mais aussi sur tout le territoire qui appartenait aux Volques Tectosages, dans la partie languedocienne du département.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Au IIème siècle, Tolosa obtient le titre très envié de colonie romaine, ce qui confère un statut particulier à ses habitants. Outre une organisation municipale calquée sur celle de Rome, les descendants des Tectosages ont les mêmes privilèges que les romains de souche. 

 

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique

palladia-tolosa.net