//

Thermes de la place Saint-Etienne

Toulouse romaine

Ces thermes étaient privés et sont situés sur la place, à côté de la cathédrale Saint-Etienne. Ils datent de la Basse-Antiquité.

Les fouilles effectuées mirent en évidence une urbanisation tardive de cet endroit, pourtant situé à l'intérieur de l'enceinte. Le terrain semble s'être urbanisé vers les IVe et Ve siècles avec la création d'un nouveau quartier équipé de larges rues, d'un réseau d'adduction d'eau, sans doute alimenté par l'aqueduc provenant de Guilheméry et d'insulae. Le plus curieux, est que cet endroit de Toulouse sera laissé à l'abandon vers le VIe siècle. Ce secteur, après la destruction des édifices, sera utilisé comme source d'argile pour la construction et comme décharge grâce à des fosses. Cette aire servira au Moyen-Age de cimetière, situé à côté de la cathédrale Saint-Etienne, où l'on retrouvera que 80% des sépultures sont celles d'enfants morts en bas âge.
 Plan de situation (in Dossiers Histoire et Archéologie - octobre 1987) Salle sur hypocauste Photo X (in Dossiers Histoire et Archéologie - octobre 1987)

Lors des travaux de fouilles effectués place Saint-Etienne et du creusement du parc de stationnement, le maire de l'Union, M. Georges Beyney, fit venir sur sa commune tous les remblais et récupéra les ruines de cet établissement thermal, le fit reconstruire sur une des places de la ville.
 

Reconstitution de la salle sur hypocauste des thermes derrière la halle de l'Union.

 

           

 

 

Toulouse romaine

palladia-tolosa.net