//

Le feu

 

Il y a 500 000 ans environ, les hommes préhistoriques ont su domestiquer le feu.

 Grâce au feu, les hommes préhistoriques vont pouvoir faire plusieurs choses :  faire cuire les aliments, se chauffer et s'éclairer.

 Mais aussi, ils vont pouvoir se protéger  des bêtes sauvages.

Ils se servent aussi du feu pour durcir les pointes des sagaies (lances) et tanner les peaux, en les étirant et en les faisant chauffer.


Mais comment faisaient-ils avant de savoir faire du feu ?

Les hommes préhistoriques découvrent qu'ils peuvent ramasser du bois touché par la foudre. Mais ils doivent encore apprendre à le conserver.
 

 

Une fois qu'ils ont réussi à le conserver, ils peuvent l'entretenir pour se chauffer dans les grottes.

 


Et puis un jour, ils ont réussi à faire du feu. Mais quelle était leur technique ?

Ils faisaient tourner rapidement un bout de bois sur des brindilles sèches. Puis, ces brindilles chauffaient et s'enflammaient. A la fin,  elles  communiquaient le feu à des morceaux de bois plus importants.
Ils faisaient tourner le bois soit entre leurs mains, soit en s'aidant d'une sorte d'arc, qui leur permettait de faire tourner encore plus vite le morceau de bois et donc, de le chauffer plus vite.

Une étape importante fut franchie, quand les hommes " ne se contentèrent plus de griller ou de rôtir leurs aliments à la chaleur sèche des flammes, et qu'ils inventèrent la cuisine à la chaleur humide. Elle permet une diversification accrue des mets et des saveurs ainsi qu'une possibilité accrue de mélanges d'aliments dans une même cuisine " (J. Barrau).

Avec la découverte du "secret de la fabrication" du feu, les premiers hommes ont pu faire les premières cuisines  : des soupes, des  céréales grillées, des bouillies, des galettes   La cuisine est beaucoup plus ancienne que l'agriculture : les hommes cuisinèrent les aliments sauvages avant de cuisiner les aliments agricoles.