//

La porterie

Toulouse romaine

Au nord de Tolosa, une entrée monumentale à partir de laquelle les gens pouvaient prendre la direction de Fines (vers Cahors), vers Bordeaux. Vers 250, cette porte prit pris le nom du culte d'Aries et s'appelait Portarie. C'est à dire la porte du mouton ou du bélier. C'était une porte monumentale.

Reconstitution de la Porterie, qui se trouvait à l'emplacement de la place du Capitole. A côté d'un passage central pour les chariots, il y avait deux passages latéraux pour les piétons.

Plan de la Porterie, qui était l'entrée Nord de l'enceinte romaine. Elle fut dégagée en 1971, sous la place du Capitole, lors des travaux  du parc de stationnement. Elle était conservée encore sur quatre mètres d’élévation. Elle fut détruite.

C'était une porte monumentale, comparable à la Porte d'Auguste à Nîmes ou à la porte Noire de Trèves. Elle était encadrée de deux tours à talon carré et comportait latéralement deux passages voûtés larges de 2,40 mètres. L'entrée principale avait une largeur de 3,90 mètres qui débouchait dans une vaste cour circulaire à ciel ouvert de 12,10 mètres de diamètre.

La Porterie vue depuis l'intérieur des remparts (actuellement la place du Capitole).

Photographie montrant les travaux de la place du Capitole en 1971. On peut remarquer les fondations de la porte Nord de la cité. De cette porte, il ne reste rien. A son emplacement, on construisit un parc de stationnement.

Illustration de Pertuzé dans "Petite histoire de Toulouse".

Photographie Mairie de Toulouse

La Porte Narbonnaise - Tour de la porte Montoulieu - Tour de la rue Jules de Rességuier - Rue Bida
Théâtre de la Cité - Jardin du Capitole

Toulouse romaine

palladia-tolosa.net