//

Le gué du Bazacle

Toulouse romaine

Le mot "Bazacle" vient du latin "vadaculum" et veut dire petit gué. Les hommes ont pu toujours le traverser aux périodes de basses eaux.
Un autre explication relative à l'étymologie de ce nom, serait que "vadum" signifie haut-fond ou passe dangereuse pour ceux qui naviguent.

Le gué du Bazacle est représenté en rouge

Le gué du Bazacle se trouve au point de ralentissement du courant, après le changement de direction du fleuve. Le site est favorable à la sédimentation, au point qu'on dut raser deux îlots. On a pu y retrouver des pièces de monnaie  datant de l'Antiquité, deniers de Jules César; à la fin du XIXe siècle.

C'est à proximité de cet endroit que fut réalisé un des trois grands travaux augustéens : le premier pont  sur la Garonne à Tolosa. De 1971 à 1973, des sondages  réalisés permirent la récupération d'objets divers, dont des monnaies. Des vestiges de ce pont furent découverts : un très grand nombre de sabots de pieux en fer dont plusieurs coiffaient encore des fragments de pieux en bois qui servaient à supporter le tablier en bois du pont. Ce pont, dont la longueur était de 250 mètres environ et de 4 à 6 mètres de largeur était protégé en amont par une digue de fond, haute de 0,60 mètre (2 pieds romains), épaisse de 1,20 mètre (4 pieds romains) et faite d'un béton très dur enrobant des cailloux. Cette digue était placée parallèlement au pont, à 5 mètres environ de celui-ci.  La datation de ce pont de bois est estimée à l'an 0, par l'étude des pièces retrouvées.

Ce pont était très en dehors de Tolosa (II), assez loin de l'enceinte, autre des grands travaux augustéens.

Le Bazacle sur le plan Collignon de 1642

Le Bazacle est situé entre les deux cercles bleus.

Toulouse romaine

palladia-tolosa.net