Avant les Romains

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique

 

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique L'expansion des Celtes

Monnaie tectosage

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique  Les foyers de population :  Les premières implantations de populations ( Tolosa1) se trouvent sur la rive droite de la Garonne qui est surélevée,  la rive gauche ne permettant pas d'être à l'abri des inondations : c'est le site de Vieille-Toulouse. Les tribus gauloises venant d'Europe centrale, les Volques Tectosages (volque signifie loup), s'installèrent sur ce site. La superficie occupée était de l'ordre de 200 hectares et comptait une population de 5 à 6 000 habitants. Tolosa 1 était la capitale des Tolosates dès 200 avant notre ère. La prospérité de la ville avant la conquête romaine était affirmée  par le témoignage d'offrandes faites aux eaux d'un lac sacré, absorbé ultérieurement par le Canal du Midi. Le site de Tolosa 2 (Le Férétra - chapelle Saint-Roch) était aussi un lieu d'implantation, dans une moindre mesure que Tolosa 1.  Les Tectosages constituèrent une immense domaine entre l'Aquitaine, les Pyrénées, la Montagne Noire, les Cévennes et le littoral narbonnais. La ville existait déjà en 154 avant notre ère au moment de la constitution de la Gaule Narbonnaise.

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique D'après un dessin original de Michel Labrousse.

Monnaie tectosage

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Perception historique

C'est à Hérodote (484-425), historien grec né à Halicarnasse, en Asie Mineure dans une région peuplée de Grecs mais dominée par les Perses, à qui l'on doit le plus ancien écrit connu qui mentionne un peuple celte.

En 450 avant notre ère, Hérodote écrivait que l’Istros (le Danube) prenait sa source dans leur pays, c’est-à-dire dans le sud de l’Allemagne, entre la vallée du Rhin et La Tène, en Suisse. 
Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Les historiens romains après les grecs mentionnent pour la première fois Toulouse en évoquant la période de la conquête romaine, soit de 118 à 106 avant notre ère. Le géographe Poseidonios a parlé d'un temple d'Apollon, de marais et d'étangs sacrés.
Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Situation géographique : Le site de Tolosa 1 sur la rive droite (à 10 km de la Toulouse actuelle)  est à une altitude comprise entre 200 et 262 mètres. La rive gauche de la Garonne est entre 136 et 142 mètres d'altitude. Ce site était occupé dès le VIIIe siècle avant notre ère et les Tectosages s'y intégrèrent à leur tour jusqu'à la romanisation. Par la suite, cet oppidum devint sans objet dans une Gaule pacifiée.
Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Les terres alluviales qui entourent la Garonne, mais aussi la présence d'un gué, le Bazacle, ont sans aucun doute favorisé la sédentarisation de populations. Ces populations trouvèrent des terres agricoles riches. Les vastes forêts, mais aussi la composition du sol, où l'argile est assez répandue, permettant ainsi l'exploitation de carrière,  en revanche, la pierre manque, ce qui explique la nature en briques des constructions. Les sites de Tolosa  se situent aux confluents de la Garonne, de l'Ariège et du Touch. Cette singularité est illustrée par les différents foyers originaux de populations. Le site de Tolosa est un point intermédiaire entre le monde de la Méditerranée et celui de l'océan.
Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Plus d'un siècle avant la conquête de la Provincia, qui fera de Narbonne la rivale de Marseille, les négociants romains, connaissant le goût prononcé des Gaulois pour le vin, prennent pied sur le littoral narbonnais, porteurs de vins italiens.
Ceux-ci vont éliminer rapidement les vins marseillais dans la vallée de l'Aude et dans l'axe Aquitain. Les vins  transitent aussi par Toulouse pour aller vers  Bordeaux, mais également vers l'Ariège et le Massif Central. A Tolosa,  arrive également du vin de Rhodes et de Crête. A la fin de la République les importations de vins italiens baissent progressivement au profit des vins espagnols. 

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique Tolosa 1 (commune de Vieille-Toulouse actuelle) sera délaissée au profit de Tolosa 3 (le noyau de la ville actuelle) lorsque les Romains constitueront la Narbonnaise. Tolosa 2 (Férétra/Saint-Roch) fait partie de Toulouse; quant à Tolosa 4, qui est aussi un ancien foyer de peuplement, elle correspond à une étendue regroupant les quartiers de Purpan, Ancely, et Saint-Martin-du-Touch de Toulouse; Tolosa 5, ultime extension de Tolosa correspond aujourd'hui à la ville de Blagnac.

Les Romains en Narbonnaise

Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique

palladia-tolosa.net Palladia Tolosa - Toulouse romaine et antique